G. GRAPPE, Ex. de bibliophile

GRAPPE (Georges), 1879 – 1947 // EXEMPLAIRE DE BIBLIOPHILE

Dans le Jardin de Sainte-Beuve. Essais. Collection « La Tradition de l’Intelligence ».

Paris, Henri Jonquières, 1929. grand in-8 : portrait de Sainte-Beuve en frontispice, 288 pp. (exemplaire de tête sur papier couleur rose). demi-maroquin rouge, dos à nerfs, titre doré et dâte dorée en queue, tranche de tête dorée (couverture conservée – reliure de l’époque).

Georges Grappe fut critique littéraire, artistique et Conservateur du Musée Rodin de 1925 à 1944. L’ouvrage qui emporta le Prix de Critique en 1910 renferme une « Conversation Posthume » avec Sainte-Beuve & « Six Etudes sur le Romantisme » (déjà parues entre 1899 et 1904), essais sur Victor Hugo, George Sand, Edgar Quinet,Balzac, Prosper Mérimée et Sainte-Beuve – dans une reliure en demi-maroquin grenat, BEL EXEMPLAIRE de l’auteur avec son ex-libris gravé, UN DES 7 EX. SUR VELIN ROSE à la Cuve du Marais, premier grand papier ; EXEMPLAIRE TRUFFE avec : – un billet autographe manuscrit de Maurice BARRES : « Mon cher Grappe, votre visite à Sainte-Beuve est une petite merveille de souplesse. Déliée, spirituelle. Vous avez dû bien vous amuser à l’écrire. J’ai connu un plaisir analogue jadis… près de Buffon, Herault de Sechelles… Je  vous serre cordialement la main, Barrés, … 20 avril 1909″ – un beau portrait de l’auteur à l’encre de chine (17,5 x 11 cm) par Frédéric-Auguste CAZALS (1865 – 1947) intitulé « La Pensée » de 1903 ; Cazals fut un dessinateur, écrivain, chansonnier, l’un des plus proches amis de Verlaine de 1886 à la fin. L’exemplaire est également enrichi de deux lettres ou billets de 1895 du poète Charles FURSTER (1866 – 1929), d’une longue lettre critique dâtée de 1909 signée Jules Troutaz et d’une quantité de billets de la main de Georges Grappe.

1000 €